Aide au projet : Spectrographies, Dorothée Smith

Un work in progress du projet Spectrographies de Dorothée Smith aidé à l'occasion de la commission du 28 avril 2014 sera présenté à partir du 12 septembre et jusqu'au 4 janvier 2015 dans son exposition monographique intitulée Entre (deux) fantômes, au Pavillon Vendôme, à Clichy.

Les photographies, les vidéos et les installations de Dorothée Smith nous interrogent sur la (dé)construction et les mues de l'identité. Dans ses images, les corps de sa « tribu » apparaissent souvent en suspens ou en devenir. Ses images ne sont pas dénués d’un certain spleen contemporain, entre visibilité et invisibilité, présence et absence, incorporation et transition, beauté des fantasmes et densité de l’être-là. Ses photographies sont traversées tout à la fois de douceur et de fragilité tant elle saisit les états de bordure, d’attente, de latence, d’introspection ; tels des instants de transition où les corps et l’espace semblent flotter. Le sentiment de hantise traverse une partie de l’œuvre de Dorothée Smith, invoqué à partir de la figure du spectre, « ce résidu d’identité caractérisé par une visibilité invisible, capable d’une existence désincarnée ». Hantise, comme sentiment d’être hanté par une substance ou un être, imaginaire ou éloigné, qui vient nous déposséder de nous-mêmes. Dans son installation "Cellulairement" (2012), Dorothée Smith mettait à disposition son propre corps comme réceptacle à fantômes, à travers un dispositif d’interaction lui permettant de ressentir la présence d’êtres absents. En collaboration avec des scientifiques (du CNRS et IRCICA), elle a mis au point un système de capteurs et transmetteurs de chaleur, alimentés par la présence des visiteurs, captée par une caméra thermique reliée à une puce implantée dans son corps. Cette installation est à l'origine de son nouveau projet transdisciplinaire Spectrographies (film, vidéos, photographies, performances), qui sera présenté sous la forme d'un work in progress ponctué de performances live qui feront écho aux vidéos projetées, réalisées à partir de caméras thermiques permettant d'avoir accès à des traces de présence et à d'autres strates du réel.